logo-recadre.jpg



UN DISPENSAIRE DANS SON VILLAGE 


       

Hari Krishna DHAKAL, son parcours

Hari Krishna DHAKAL est né le 4 Août 1982 dans un village du district de Gorkha, à l'ouest du Népal. A l'âge de 12 ans, son rêve était de continuer sa scolarité pour devenir médecin et soigner bénévolement les gens de son village. Sa détermination semblait si forte qu'une association s'est constituée pour donner à Hari une chance de pouvoir continuer sa scolarité.

Image 2f9624f35658f9931234ca4efd1180df1e14b2a3180876c7c927a2020f26d5dd v
Image e92f98b949f56545592957c4c89452f3a78b474929d4cc38abde8d31af86b37f v
Img 20150209 0003

Un ami Népalais est devenu son tuteur et lui a trouvé une bonne école avec internat à Katmandou, où il a suivi durant 4 ans les classes secondaires. Puis, afin d'obtenir un diplôme de fin d'études de plus de valeur, il est parti en 1999 pour New Delhi en Inde où le niveau scolaire est supérieur. Grâce à un ami indien, Hari a pu y suivre durant 2 ans les classes préparatoires aux études scientifiques supérieures. Constant dans ses efforts, malgré le dépaysement, les remarques sur sa nationalité, son origine modeste, des problèmes de santé, et le décès de sa maman, Hari a su prouver que sa détermination restait intacte. Après l'aboutissement de ses études secondaires et à l'âge de 19 ans, Hari a commencé en Février 2002 un cycle de 5ans et demi d'études supérieures de médecine, le MBBS, à l'université USTC (University of Sciences and Technology of Chittagong) au Bangladesh. Grâce à ses progrès réguliers et sa réussite aux deux concours intermédiaires, il obtient, parmi les premiers de sa promotion, son diplôme de médecin en Octobre 2007.

De retour au Népal et afin de légaliser son titre de médecin, il a effectué à partir de Janvier 2008 une année obligatoire d'internat dans plusieurs hôpitaux nationaux de Katmandou dont le plus important du Népal, Bir Hospital. Afin de se perfectionner en médecine rurale, il a ensuite exercé pendant une année à l'hôpital gouvernemental Chitwan Medical College de Bharatpur (à 6 heures de route au sud ouest de Katmandou). A l'issue de ce contrat, Hari a suivi un stage de spécialisation en obstétrique, puis pour compléter son expérience, il a souhaité assumer un poste de responsable de gestion et de coordination d'une structure hospitalière, non loin de sa région d'origine, dans le district de Rukum (40 personnes dont 3 médecins, 5 infirmières et 5 assistants, 50 lits et 250 consultations journalières, 7 interventions chirurgicales quotidiennes en moyenne). Une telle structure est rare au Népal, et les patients potentiels si nombreux (estimés à environ 700 000 personnes), qu' une polyvalence et une disponibilité sans limites y sont de rigueur. Hari ne compte ni ses jours ni ses heures de travail, consultant parfois jusqu'à minuit et renonçant souvent à son unique jour de repos pour un salaire de 270 euros. 

 

 

 

 

 

D' Octobre 2012 à Septembre 2015, Hari a suivi une formation de spécialiste en médecine interne à l'hôpital :  'Amang' Rodriguez Memorial Medical Center, à Marikina City aux Philippines. Il a brillamment obtenu son diplôme à l'issue de cette longue et difficile formation. 

Pour connaître la suite de l'aventure rendez-vous à la rubrique intitulée "L'évolution du projet".

Des nouvelles de Laprak, où les choses ne se passent pas vraiment comme nous l'aurions souhaité.... à consulter ici.