logo-recadre.jpg



UN DISPENSAIRE DANS SON VILLAGE 


       

Un dispensaire dans son village
 

Association à but non lucratif
loi du 1er juillet 1901

 

Membre d'Honneur : Professeur Marc GENTILINI

Professeur émérite des maladies infectieuses et tropicales à l'hôpital de la Pitié Salpetrière (Paris)
Président honoraire de la Croix Rouge Française de 1997 à 2004,
Ancien membre de la Halde et de la Commission Consultative des Droits de l'Homme,
Membre et Président honoraire de l'Académie de Médecine
Président de l'OPALS (Organisation Pan Africaine de lutte pour la Santé)
 

Association déclarée le 1/02/2006 à la Préfecture de Nanterre 92000 n° W922004806
Siège Social : 72, rue du Cardinal Lemoine 75005 Paris
Président : Gérard Naigeon : E-mail : espoir-nepal@sfr.fr

 

 

logo-recadre-2.jpg

espoir-nepal.fr

Notre Association loi 1901 a pour but de collecter les fonds nécessaires à l'achat d'un terrain
puis la construction d'un dispensaire dans les environs proches et isolés du village natif du
médecin Hari Krishna DHAKAL. Cela afin d'y recevoir et soigner les membres des communautés
rurales avoisinantes, grandement démunies en cette région reculée de l'Himalaya.
L'objectif principal est la lutte contre la très grande mortalité infantile et les décès des
jeunes mères durant leur accouchement. 

 

 

 

Compte-rendu de notre action pour Laprak 

Chers amis,

Notre action de soutien aux habitants du village de Laprak, quasiment à l'épicentre du séisme, s'est parfaitement déroulée les 12,13,14 et 15 mai 2015. Un très grand et chaleureux merci à vous tous qui, grâce à votre générosité, nous avez permis de mener à bien l'organisation de cette indispensable et urgente intervention.

Très tôt le 12 mai 2015, 18 personnes originaires de Laprak et sous la direction de Ram Kumar Gurung, notre fidèle correspondant, ont quitté Katmandou. Dans l'impossibilité de trouver à louer un camion, ils ont du chartériser deux grands bus pour y charger 2250 kg de ballots qui enveloppaient 550 couvertures, des médicaments d'urgence, des pastilles de purification et des savons. Le premier jour, la piste ayant terriblement souffert des nombreuses secousses successives, les bus ont du s'arrêter au pied de la montagne, à Baluwa pour y passer la nuit. 44 porteurs, villageois descendus spécialement de Laprak en une journée, les y attendaient pour décharger tout le matériel et préparer les lots à monter au village le lendemain, à dos d'homme.

Les 13 et 14 mai l'intégralité du groupe, soit 62 personnes, sont parties pour deux longues journées de portage et arrivées tardivement à Laprak. L'intégralité du matériel n'ayant pu être transporté le 13, 18 villageois parmi les plus solides sont redescendus à Baluwa pour terminer l'acheminement des couvertures le 14 à la nuit!
Le 15 mai, avec l'aide des chefs du village, de l'armée présente et encadrés par le Comité de développement, les 550 responsables des familles se sont présentés tour à tour pour recevoir leurs couvertures.

Vous retrouverez les images de cette distribution sur : https://youtube.com/watch?v=93X2WmepPkk 

Retour sur le financement de l'opération :
Votre générosité nous a permis d'envoyer 13 000 € pour un règlement sur place de 1 487 178 roupies népalaises, après une commission bancaire de 50 €. Nos achats se sont répartis en :

550 couvertures pour : 11 973 €
médicaments de première urgence : 33 €
pastilles de purifaction de l'eau : 15 €
savons désinfectants : 52 €
location de 2 bus pour le transport : 471 €
matériel d'emballage et cordages : 65 €
nourriture pour les 62 porteurs (13 et 14 mai) : 81 €
Total : 12 690 €
Le solde restant de 260 € sera attribué à l'achat de riz et envoyé sur place.

Retour sur le bilan humain du séisme du 25 Avril 2015
Le dernier tremblement de terre d'importance remontait à 1934. Le 25 avril dernier, l'épicentre de la première secousse, 7.9 sur l'échelle de Richter, a été localisé dans le district de Gorkha, à côté de Laprak, au village, également Gurung, de Barpak. De nombreuses secousses ont suivi dont la principale d'une intensité de 7.4.
Les décombres n'ayant pas encore été entièrement fouillées, le bilan humain reste difficile à estimer avec un chiffre national d'approximativement 9 000 morts et 22 000 blessés.
UNICEF parle de 1 700 000 enfants traumatisés et touchés par le manque de nourriture. Les villages de Barpak et Laprak, très proches de l'épicentre, ont été détruits à 95%. Nous avions organisé dans ce second village, Laprak, un camp médical en novembre 2014, avec une équipe de 11 personnes (dont 3 médecins) et dispensé plus de mille consultations dans la journée. Vous pouvez retrouver sur ce même site les images de ce camp et du village, d'avant le séisme!
Notre objectif était encore, il y a peu, d'y construire un dispensaire pour soigner l'importante population des villages de la région. Laprak étant totalement dévasté, nous devrons, en conséquence, reconsidérer notre but initial. Il est même possible que le village soit déplacé, vers un lieu moins pentu et soumis aux risques de glissements de terrain.
Face à une telle dévastation, nous devions réagir rapidement et concrétiser notre soutien aux nombreux amis sur place. En collaboration avec plusieurs autres associations concernées par ces villages Gurungs qui nous tiennent à coeur (dont les Amis de Laprak - actions ciblées sur l'éducation) et, suivant l'importance de nos moyens (quant à nous, modestes), nous nous sommes répartis la fourniture des besoins urgents. Tentes, bâches, couvertures, médicaments, nourriture, tous produits indispensables à la protection des familles durant les mois de mousson très pluvieux et qui arrivent bientôt (glissements de terrain, routes coupées et transports impossibles).

A Laprak, le dernier bilan est de 25 morts et 50 blessés. Dans les nombreux villages aux alentours, 34 morts et 20 blessés.

Le village est entièrement à reconstruire et la tâche s'annonce immense!
J'irai sur place avant la fin de l'année, pour faire un point avec notre médecin Hari Krishna Dhakal qui termine ses études de spécialisation en octobre aux Philippines. Selon l'évolution de cette possible et longue reconstruction, les décisions prises par le gouvernement (éventuelle délocalisation?) et les instances dirigeantes locales, l'état des pistes d'accès et bien d'autres paramètres encore, nous envisagerons la suite à donner à notre projet "Un dispensaire dans son village". 
Mais quoi qu'il en soit, suite il y aura et nous ne manquerons pas, alors, de compter sur vous pour la concrétiser.

En souhaitant conserver durablement votre indispensable soutien durant nos futures actions, encore mille mercis pour votre engagement! De la part des courageux villageois Gurungs de Laprak, à qui vous avez redonné de l'espoir, nous vous sommes très reconnaissants!

Gérard Naigeon.

Quelques liens vers des articles de la presse locale donnant des nouvelles du district de Gorkha