logo-recadre.jpg



UN DISPENSAIRE DANS SON VILLAGE 


       

Un dispensaire dans son village
 

Association à but non lucratif
loi du 1er juillet 1901

 

Membre d'Honneur : Professeur Marc GENTILINI

Professeur émérite des maladies infectieuses et tropicales à l'hôpital de la Pitié Salpetrière (Paris)
Président honoraire de la Croix Rouge Française de 1997 à 2004,
Ancien membre de la Halde et de la Commission Consultative des Droits de l'Homme,
Membre et Président honoraire de l'Académie de Médecine
Président de l'OPALS (Organisation Pan Africaine de lutte pour la Santé)
 

Association déclarée le 1/02/2006 à la Préfecture de Nanterre 92000 n° W922004806
Siège Social : 72, rue du Cardinal Lemoine 75005 Paris
Président : Gérard Naigeon : E-mail : espoir-nepal@sfr.fr

 

 

logo-recadre-2.jpg

espoir-nepal.fr

Notre Association loi 1901 a pour but de collecter les fonds nécessaires à l'achat d'un terrain
puis la construction d'un dispensaire dans les environs proches et isolés du village natif du
médecin Hari Krishna DHAKAL. Cela afin d'y recevoir et soigner les membres des communautés
rurales avoisinantes, grandement démunies en cette région reculée de l'Himalaya.
L'objectif principal est la lutte contre la très grande mortalité infantile et les décès des
jeunes mères durant leur accouchement. 

 

 

 

Séisme Népal, Action pour Laprak sinistré

                                                                                                                                      Dernières nouvelles / Last news                                                                                                                                                                                                                                                          Compte Rendu de notre action   

Chers amis,
Vous connaissez déjà la situation au Népal.

Laprak, le village où nous étions en novembre dernier pour notre journée de Camp Médical et où nous avions l'intention de construire un dispensaire, se trouvait à une trentaine de kilomètres de l'épicentre du séisme. Selon les dernières informations, il est détruit à 90%!

Beaucoup de morts et encore plus de sans abris, à 2000 mètres d'altitude. Il pleut depuis plusieurs jours et la mousson arrive bientôt, ce qui empêchera toute reconstruction sérieuse avant plusieurs mois, voire années puisqu'ensuite l'hiver arrive. Les villageois sont installés sous les arbres ou des bâches en plastique, avec ce qui leur reste...

Les pistes d'accès, d'ordinaire déjà dangereuses, sont impraticables car dévastées par les glissements de terrain provoqués par les secousses successives des tremblements de terre. Les pluies abondantes qui arriveront bientôt rendront impossible le déblaiement des amas de terre, des décombres de maisons à flanc de montagne. 

Seules quelques rotations d'hélicoptères de l'armée (de petite taille) parviennent à évacuer les blessés les plus graves et à acheminer un peu de nourriture et de matériel.

Pour mieux préciser les besoins effectifs des villageois sinistrés, notre représentant sur place, Ram Kumar Gurung a rencontré les dirigeants du village ainsi que les délégués de deux autres associations investies dans cette région (notamment construction d'écoles et bourses scolaires). Après concertation afin de ne pas disperser nos soutiens en fournissant des matériels identiques (double emploi) et, à la demande urgente des villageois, nous organisons l'envoi de 550 couvertures coréennes dont ils ont un besoin absolu.

Notre budget se monte à 13 000€.                       

Ram Kumar chartérise un camion pour transporter les 2500kg de couvertures de Katmandou à Baluwa, bout de la piste praticable. De là, les villageois porteurs de Laprak, viendront récupérer puis transporter ces couvertures, en une journée et demie de marche.

Si vous souhaitez participer à notre action d'engagement et répondre rapidement à nos amis dans une situation extrême, vous pouvez nous adresser vos chèques, libellés à l'ordre de : "Un dispensaire dans son village"  72, Rue Cardinal Lemoine 75005 Paris.

De tout coeur, grand merci à l'avance et soyez certains que ces fonds seront scrupuleusement et uniquement utilisés dans l'intérêt des villageois sinistrés de Laprak.

Bien à vous,
Gérard Naigeon

1  03  02 04

  Quand Laprak s'est effondré                                       Vue partielle du village                                 Dans les ruelles de Laprak                        Les couvertures que nous allons fournir